digressions : 3

Il me les rend.

Je le pose sur mon lit, me couche, m’endors près de lui.

Il me parle, celui qui n’a pas de bouche.

Je lui demande de se taire. Nous restons ainsi dans le noir.

[digressions : 2] [digressions : 4]

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s