Greffe : 1

Derrière cette porte.

Assise sur un matelas posé à terre. Quelque chose comme un vêtement trop grand, de couleur claire.

Le dos appuyé contre le mur de ciment, nu. Elle. Pieds nus. Elle. Rester dans le silence de la pièce. Au sommet du mur, une fenêtre scellée munie d’un vasistas clos.

Une ancienne chambre.

Derrière la porte, au-delà des murs, elle ne sait pas.

Ici, un univers parcouru maintes fois. Épuisé. Une boîte grise. La boîte à images. Épuisées.

Elle y observe avidement ces êtres qui lui ressemblent. Sa propre image.

Dans le silence. Derrière la porte fermée, des grognements. Elle colle son oreille contre la paroi : écouter les bruits du dehors. Ceux étouffés par le vasistas clos. La chambre close.

De l’intérieur, elle entend les bruits des pas, quelques mots échangés.

Le monde dont elle est exclue.

[Greffe : 2]

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s