Greffe : 8

« Je n’ai pas compris, pourriez-vous répéter ? »

Les mêmes syllabes sortent de sa bouche.

« Non décidément, je ne comprends pas. Au Camp il y aura bien quelqu’un qui comprendra votre langue. Ne vous inquiétez pas. »

Il lui tend sa main.

« Venez avec nous. »

Elle colle ses mains contre sa poitrine.

« Il est hors de question de vous laisser ici : lorsqu’ils reviendront, ils sauront que nous sommes venus. Dieu sait ce qu’ils vous feront. »

Il tend un peu plus le bras.

« Pourquoi vous méfiez-vous de moi ? Je sais me tenir. S’il avait dû se passer quelque chose, il y a longtemps que cela se serait produit. Cessez de faire l’enfant et prenez ma main. »

Elle se couvre la tête du drap.

« Ce n’est pas possible !
— Qu’est-ce qu’il y a ?
— Elle refuse.
— Tu lui as bien expliqué la situation, non ?
— Elle ne comprend pas notre langue.
— Il ne manquait plus que ça ! Que comptes-tu faire ?
— Je n’en sais rien. »

Elle s’est recroquevillée sous la couverture.

[Greffe : 7] [Greffe : 9]

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s