digressions : 21

J’éprouve un véritable plaisir à chasser. Il faut être en permanence à l’affût du moindre mouvement parasite. Au moindre bourdonnement.

Qu’on me prévienne de leur présence et je me jette sur mon bocal. De quoi manger pour La Petite. Je les vois tous, mais les conditions ne sont pas toujours idéales.

La grosse mouche noire à ma préférence. En général, les insectes volants. Ils se prennent bien plus facilement aux fils.

Un véritable plaisir, les voir se tordre, se débattre, retarder l’inévitable.

[digressions : 20] [digressions : 22]

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s