digressions : 26

Être attachée au goût de la déception. Tu n’es pas assez bien pour moi.

Tout autre chose. Il demandera de mes nouvelles, il voudra me parler.

Ce ne sera pas le cas. Ailleurs, on l’attend.

Depuis hier. S’il veut me rencontrer, s’il demande à me voir.

J’invente, j’invente.

Pour la première fois. Non, la deuxième. Cette facilité avec laquelle nous discutions. Cette gêne qui n’a plus cours.

J’invente n’importe quoi.

À l’autre bout du monde. Je ne suis personne.

Cette possibilité tout de même : être ensemble. À distance.

Je refuse qu’on m’annonce le contraire. Je ferai des efforts, je le jure. Pour lui comme pour moi.

[digressions : 25] [digressions : 27]

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s