Déjanire-Médée : 5

Cher monsieur Gette,

Le jour de ma visite chez vous le 28 juin, j’avais apporté ma mallette.

(cliquez sur les images pour les agrandir)

Elle intrigue toujours au premier abord. Elle n’a qu’une seule fonction : transporter mes objets. Dans ce cas précis, il s’agissait de vous montrer ceux fait pour être portés.

··········································

(cliquez sur les images pour les agrandir)

J’ai cousu à la main une grande ceinture pour la mettre sous mes vêtements. Elle mesure 1 m 50 de long pour 28 cm de large.

(cliquez sur les images pour les agrandir)

J’y range mes pochettes. Celle de gauche (14 cm de haut × 9 cm de large) sert au transport des cactus et celle de droite (6 cm de haut × 7 cm de large) à celui des noyaux et autres petits objets.

(cliquez sur l’image pour l’agrandir)

Mes cires sont quant à elles simplement enroulées dans un tissu et placées dans la ceinture.

(cliquez sur l’image pour l’agrandir)

C’est aussi le cas de la poupée de cheveux (26 cm de haut × 12 cm de large). C’est un bien bel enfant, ne trouvez-vous pas ?

··········································

En 2006, l’articulation entre la phalange et la phalangine de l’auriculaire de ma main droite avait souffert, et moi aussi par la même occasion. Je lui ai fabriqué une attelle.

(cliquez sur les images pour les agrandir)

La même année, je faisais le matin un dessin visant à réparer « ce qui clochait » dans mon corps. Je pliais la feuille et la plaçait à l’intérieur d’une pochette (6 cm de long × 4 cm de large) que je refermais en la cousant, puis à l’aide d’une cordelette je la portais contre mon ventre toute la journée.

(cliquez sur l’image pour l’agrandir)

Ce que vous pouvez y lire c’est la date du jour : 2036 et 1736 signifient respectivement le 20 mars 2006 et le 17 mars 2006.

(cliquez sur l’image pour l’agrandir)

Un jour j’ai pensé que l’énergie vitale était dans ma main droite, d’où cette broderie de 82 cm de long pour 23 cm de large elle aussi placée dans la ceinture.

Dans la même perspective de réparation, j’avais cousu en 2007 mes bandes pour les pieds (43 cm de long × 8 cm de large), je les enroulais autour de ces derniers avant de mettre mes chaussettes. Comme vous pouvez le voir j’ai égaré une bande.
Il y en avait aussi une pour la colonne vertébrale (1 m 50 de long × 9 cm de large).
À gauche il est écrit « pied », à droite « colonne vertébrale » en caractères chinois.

(cliquez sur l’image pour l’agrandir)

On me demande souvent si cela fonctionne, et je réponds invariablement que oui puisque c’est fait dans cet unique but : en les portant c’était comme s’ils « me tenaient debout ».

··········································

Bien avant d’être publié, je voulais garder sur moi Enfin. On fera silence. Aussi, je l’avais découpé en bandes pour mettre la totalité du texte dans un fourreau fabriqué à cet effet.

(cliquez sur l’image pour l’agrandir)

Celui du bas est le premier et mesure 27 cm de long pour 3 cm de large, celui du haut est le second et mesure 30 de long pour 5 cm de large.

(cliquez sur les images pour les agrandir)

PS : Je ne sais pas pourquoi il faut toujours que cela touche ma peau.

··········································

Le blog de Paul-Armand Gette

[Déjanire-Médée : 4] [Déjanire-Médée : 6]

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s