Greffe : 23

Elle attend le tramway, il y a ce visage familier. Elle a peur de commettre une erreur, elle se taît.
Il voit bien qu’elle l’a reconnu. Il ne veut pas la brusquer. Il attend.
Ils montent ensemble.

« Je me souviens de vous. Ma tête vous dit quelque chose, je n’ai pas pu m’empêcher de le remarquer.
— C’est vrai.
— J’en étais sûr. »

Il se sent en position de force : promiscuité.

« Il y a du monde. C’est comme ça à cette heure. Vous n’en avez pas l’habitude, cela se lit dans vos yeux.
— C’est la première fois.
— Vous ne pouvez rien me cacher. Comme dans un livre… »

Il profite du mouvement du véhicule pour se serrer contre elle.

« Comment trouvez-vous cette ville ? Pas mal, n’est-ce pas ? Celle d’où je viens… Je ne peux pas déjà vous le dire.
— Je ne sais pas. »

Il presse encore contre son corps, tourne sa tête pour que ses lèvres soient face aux siennes.
Elle détourne le regard.

« Nous devrions nous rencontrer, nous voir plus souvent. Les lieux où nous pourrions nous distraire, ce n’est pas ce qui manque.
— …
— Qu’en dites-vous ?
— Je ne sais pas, pas encore. »

D’où elle venait… l’Ancienne Ville. Sans doute étaient-ils tous morts à présent. Par sa faute.

[Greffe : 22] [Greffe : 24]

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s