écrire : 5

201801 caractères (espaces compris), 166340 caractères, 35490 mots, 3926 lignes, 2843 paragraphes, 42 parties, 104 pages, 1,88 Mo.

Aujourd’hui j’envoie à l’éditeur la sixième et dernière version du texte.

Je ne me sens pas soulagée, ni délestée, uniquement dépourvue :  après les corrections je serai encore seule, orpheline d’une matière longue à travailler. Mais je ne m’inquiète pas trop, je trouverai bien vite autre chose à écrire en plus de tout ce qu’il me reste à faire.

Pourtant, en novembre j’avais peur de ne pas en voir la fin. Tout ce temps passé :  de mars à juillet puis de septembre à décembre, y penser au réveil, se lever en pleine nuit pour ajouter sur le carnet un autre point à modifier, la liste des informations à vérifier qui s’allongent. Les noms, les dates, les citations, les rêves qu’ils engendrent. En marchant, en lisant, en parlant, en écoutant, en mangeant,  en travaillant, puisque rien n’empêche d’y revenir sans cesse : aucun lieu, aucune activité.

J’espère ne pas avoir trop effrayé l’éditeur avec mes différentes versions : dans le texte l’écrivaine aime trotter, courir comme une dératée quitte à se prendre les pieds dans le tapis, une porte en pleine face.

À la cinquième version tout était déjà en place, il ne manquait encore qu’un certain nombre de dates, d’événements, de noms, en plus de certains axes à redresser, points d’encrage à consolider définitivement lorsque nécessaire.
Tout était déjà présent, il y a seulement toujours deux ou trois paragraphes, trois ou quatre phrases que je regrette d’avoir commis et qu’il faut se résoudre à supprimer, quatre ou cinq hardiesses — libertés prises avec le texte — dont je dois me convaincre qu’elles ont aussi leur place.
Le texte, comme un mer qui avance, une armée en marche s’élargit encore de quelques pages.

J’aurais voulu plus de temps, rester avec mon texte plus longtemps, lui faire prendre son bain, le langer, pouponner mais il faut savoir s’arrêter comme partir. Puisque le texte doit finir, laisser sa place au livre.

[écrire : 4] [écrire : 6]

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s