à méditer : 8

Or, littérature et science partagent cette vieille faiblesse fondamentale : il n’existe aucune méthode pour dénicher des idées, des solutions ou des poissons préhistoriques dont on ignore ignorer l’existence.

Le hasard seul sait s’en charger.

Afin de donner ses lettres de noblesse à ce phénomène, les Anglais lui ont donné un joli nom : serendipity.

« Dr Fleming et Lady Gaga » billet de Nicolas Dickner.

[à méditer : 7] [à méditer : 9]

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s