Déjanire-Médée : 18

Cher monsieur Gette,

voici mon petit cadeau de fin d’année !
Comme vous le savez depuis quelques mois je m’occupe de Moïse, une cétoine dorée. Je vous avais envoyé ces deux photographies, à cette époque j’avais quatre cétoines.


Avec la baisse des températures et les intempéries elle vit chez moi et non plus sur mon balcon dans un des pots de mes cactus.


Je l’ai installée près du chauffage, dans un bac en plastique avec de la terre, ainsi pour dormir elle creuse et s’enfouit suffisamment pour avoir chaud.


J’ai bien suivi votre conseil concernant son alimentation : du miel dilué dans de l’eau. Je confirme qu’elle adore ça, elle passait de longues minutes à finir son repas. Pour plus de facilité je mets le mélange dans le manche de la fourchette.


Pendant plusieurs semaines elle ne sortait que la nuit et se nourrissait chaque jour, puis elle a disparu pour ne ressortir que trois semaines plus tard. Comme vous le pensiez elle hibernait et n’était pas morte, ce que je craignais.
Chose promise, chose due : voici les nouvelles photographies faites à son réveil le 22 décembre au soir. Allez savoir pourquoi ce jour-là précisément ? En tout cas depuis cette date elle est tranquillement retournée hiberner.


Vous remarquerez que sur celle-ci elle pose et fixe l’objectif : le premier coléoptère à avoir intégré l’invention photographique ?


Si je ne ferme pas le bac elle utilise ses ailes (et une cétoine qui vole n’est pas discrète vu la puissance sonore de son bourdonnement, les mouches peuvent aller se rhabiller) et se pose n’importe où dans la pièce puis se promène, avec une prédilection tout de même pour les tissus chauds, comme mon plaid noir qu’elle a trouvé à son goût puisque ce n’est qu’avec difficulté que j’ai réussi à l’en déloger.


Mes cheveux aussi lui plaisent car il y fait chaud et surtout elle peut s’y enfouir. Ses pattes griffent un peu, ce n’est pas très agréable. Mais vous avouerez que Moïse est du plus bel effet dans ma chevelure, non ? Le problème aura encore été de l’en faire sortir.



Cette photo m’avait été envoyée par Aline Perrodin pour me faire rêver : c’est un jardin situé sur la commune de Sorède.


PS : pour certains ce ne sera pas plus évident à voir qu’à accepter mais Moïse est une femelle. Après tout je nomme ma cétoine comme ça me chante, souvenez-vous juste de Serge le cactus.

········································

Le blog de Paul-Armand Gette

[Déjanire-Médée : 17] [Déjanire-Médée : 19]

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s