Solitude : 8

Cette voix qui s’adresse à moi elle me dit en douceur de ne pas désespérer, qu’aucune situation n’est définitive. Elle me dit cela de l’autre côté de l’atlantique. Je veux me forcer à la croire, je n’ai pas d’autre choix que de la croire.

Je ne sais parler que de ça, que de ce sentiment de solitude. Il est prégnant. Je regarde des séries télévisées pour passer le temps. Pendant quelques minutes elles m’accompagnent, me font oublier le vide que je suis, que je porte en moi. Je l’écris pour ne pas être envahie.

[Solitude : 7] [Solitude : 9]

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s