Solitude : 14

Être entourée de bienveillance.

Juste se trouver debout ou assise et les entendre discuter de tout et de rien. Les regarder est aussi un spectacle. Même si rien ne m’est adressé directement je prends l’agitation sonore et visuelle pour moi. Tout cela est pour moi. J’ai besoin de ces mouvements artificiels de l’air provoqués par les corps humains.

Quand je rentre chez-moi je salue le silence : il est torse nu avec des grandes ailes noirs. Je peux le sentir respirer dans mon dos. Son regard me fixe, la morsure de son regard.

Nous étions réunis autour de la galette, nous étions trois. Deux femmes et un homme. il y avait un roi.

[Solitude : 13] [Solitude : 15]

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s