De longs échos qui de loin se confondent : 9

Carnet n°06

**/**/**

Je suis avec d’autres personnes de mon âge dans la cour de récréation d’une école primaire. Nous sommes les plus âgés, nous nous sentons supérieurs aux autres. Il y a des personnes qui se battent. Je ris de façon exubérante. C’est le printemps ou l’été. Il y a un jeune garçon de douze ans, je veux le punir. Alors qu’il court pour me fuir je le bloque et baisse son pantalon, je le déculotte, je lui mets la tête à l’envers, puis je le mets sur mes genoux et lui barbouille les fesses de ketchup et du contenu d’un pot en aluminium. Je suis heureuse et j’ai un sourire sadique. Il gigote. Les autres se moquent de lui. Je le relâche, il se rhabille, il est fâché.

Nous sommes dans une pièce sombre, une boîte de nuit sans musique. Nous sommes assis les uns à côtés des autres. Nous parlons de cadeaux, on en passe deux à E. : deux grosses améthystes collées à quelque chose. L’une des deux se casse et tombe à terre. Je ris et me moque de E. en lui faisant remarquer que ce n’est pas la première fois qu’elle casse quelque chose. Elle me tend le cadeau cassé et me dit avec malice que c’était le mien, je ris jaune, je m’arrête de rire.

[De longs échos : 8] [De longs échos : 10]

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s